Les maladies cardiovasculaires, principales causes de décès et d’invalidité

Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont un terme général désignant les affections touchant le cœur ou les vaisseaux sanguins.

Elles sont généralement associées à une accumulation de dépôts graisseux dans les artères (athérosclérose) et à un risque accru de caillots sanguins.

Elles peuvent également provoquer des dommages au niveau de certaines artères, telles que celles du cerveau, du cœur, des reins et des yeux.

Les MCV sont l’une des principales causes de décès et d’invalidité, mais elles peuvent souvent être largement évitées, en adoptant un mode de vie sain.

Les différents types de MCV

Il existe de nombreux types de MCV, dont ci-après les quatre principaux.

Les maladies coronariennes :

Les maladies coronariennes surviennent lorsque le flux de sang riche en oxygène à destination du muscle cardiaque est bloqué ou réduit.

Cela augmente la pression sur le cœur, ce qui peut entraîner :

  • une angine de poitrine : une douleur à la poitrine causée par un débit sanguin restreint dans le muscle cardiaque ;
  • des crises cardiaques : le flux sanguin vers le muscle cardiaque est soudainement bloqué ;
  • une insuffisance cardiaque : le cœur est incapable de pomper correctement le sang dans tout le corps.

L’AVC et l’AIT :

L’AVC (ou accident vasculaire cérébral) provoque une interruption de l’approvisionnement en sang d’une partie du cerveau, ce qui peut causer des lésions cérébrales et même la mort.

Un accident ischémique transitoire (aussi appelée AIT ou « mini-AVC ») est similaire, mais le flux sanguin vers le cerveau n’est que temporairement interrompu.

La maladie artérielle périphérique :

La maladie artérielle périphérique survient lorsqu’il y a un blocage dans les artères des membres, habituellement les jambes.

Cela peut causer :

  • des crampes aux jambes, qui s’aggravent en marchant et s’améliorent avec le repos ;
  • une perte de poils sur les jambes et les pieds ;
  • un engourdissement ou une faiblesse des jambes ;
  • des ulcères persistants (plaies ouvertes) sur les pieds et les jambes.

Les maladies aortiques :

Les maladies aortiques sont un groupe d’affections touchant l’aorte. Il s’agit du plus gros vaisseau sanguin du corps, qui transporte le sang du cœur au reste du corps.

L’une des maladies aortiques les plus courantes est l’anévrisme de l’aorte : celui-ci s’affaiblit et se gonfle vers l’extérieur. Il n’y a habituellement aucun symptôme, mais il y a un risque que l’aorte éclate et cause des hémorragies mettant la vie en danger.

Les causes des MCV

Les causes des MCV ne sont pas encore tout à fait connues. Toutefois, on sait que certains facteurs dits « facteurs de risque », favorisent leur apparition.

Plus vous avez de facteurs de risque, plus vos chances de développer une MCV sont grandes.

Les principaux facteurs de risque de MCV sont :

  • l’hypertension artérielle : si votre tension artérielle est trop élevée, elle peut endommager vos vaisseaux sanguins ;
  • le tabagisme : les substances nocives contenues dans le tabac peuvent endommager et rétrécir vos vaisseaux sanguins ;
  • un taux de cholestérol élevé : le cholestérol est une substance grasse présente dans le sang, son taux élevé peut rétrécir vos vaisseaux sanguins et augmenter le risque de formation d’un caillot de sang ;
  • le diabète : elle provoque une hyperglycémie pouvant endommager les vaisseaux sanguins ;
  • l’inactivité : si vous ne faites pas d’exercice régulièrement, vous augmentez les risques d’hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie et d’obésité ;
  • l’obésité : elle augmente le risque de développer le diabète et l’hypertension artérielle ;
  • les antécédents familiaux de MCV ;
  • l’origine ethnique : les MCV sont plus fréquentes chez les personnes d’origine sud-asiatique, africaine ou du caraïbe.

Les autres facteurs de risque sont :

  • l’âge : les MCV sont plus fréquentes chez les personnes de plus de 50 ans et le risque de développer une MCV augmente avec l’âge ;
  • le sexe : les hommes sont plus susceptibles de développer une MCV et ce, à un âge plus précoce ;
  • l’habitude alimentaire : une mauvaise habitude alimentaire peut entraîner un taux élevé de cholestérol et une tension artérielle élevée ;
  • l’alcool : une consommation excessive d’alcool peut augmenter votre taux de cholestérol et votre tension artérielle, favorisant par ailleurs la prise de poids.

La prévention des MCV

Un mode de vie sain peut réduire le risque de MCV. Cela consiste essentiellement à :

  • arrêter de fumer ;
  • avoir une alimentation équilibrée ;
  • faire de l’exercice régulièrement ;
  • maintenir un poids santé (un poids proportionnel à sa taille) ;
  • réduire la consommation d’alcool.

Les médicaments pour réduire les risques

Si vous présentez un risque particulièrement élevé de développer une MCV, votre médecin généraliste pourra vous recommander de prendre certains médicaments. Il peut s’agir de statines pour abaisser le taux de cholestérol sanguin, ou encore de l’aspirine à faible dose pour prévenir la formation de caillots de sang.

Laisser un commentaire